Hubert, le restavèk

Hubert, le restavèk

DavidEn librairie le 8 mars 2017
Par Gabriel Osson

Genre/Public : Roman, Grand public
Mots-clés : Haïti, Port-au-Prince, domesticité, esclavage infantile, gang de rue, prostitution

Dates à retenir : 16 avril – Journée mondiale contre l’esclavage des enfants / 12 juin – Journée mondiale contre le travail des enfants

 
c1_hubert-le-restavek_hr


TÉLÉCHARGEMENT
Communiqué de presse Couverture haute résolution Photo de l’auteur 1 Photo de l’auteur 2

Je désire recevoir un exemplaire en service de presse

 

Les redevances de la vente du livre
seront versées à des organismes venant en aide
aux restavèks en Haïti.

 

Roman Coup de cœur
– Radio-Canada International

Que d’humanité dans cette histoire. Et on espère que cela déclenchera une prise de conscience chez certains.
– Culture Hebdo

RÉSUMÉ
Malgré que le phénomène des restavèks ait été officiellement aboli en 2003, des centaines de milliers d’enfants continuent d’être exploités et forcés à travailler dans des conditions soushumaines dans beaucoup de foyers en Haïti. Gabriel Osson raconte l’histoire d’Hubert, l’un de ces restavèks, ayant passé son enfance à la forge familiale, à Jérémie, et qu’un jour, ne pouvant plus arriver, ses parents confient à une tante à Port-au-Prince. À son tour, celle-ci le remettra entre les mains des Mirevoix en l’obligeant à « rester avec » eux et… à les servir. C’est là que son calvaire commence. Après avoir subi des abus de toutes sortes, il s’enfuit. Dans la rue, il sera recruté par un gang et se liera d’amitié avec un de ses membres, Gégé, puis avec les filles du Club, notamment Maria Helena, qui deviendra sa compagne et l’aidera à se sortir de ce milieu.

 

EXTRAIT
Le bateau quitte lentement le quai de Jérémie. J’ai le coeur qui débat, gros dans ma poitrine. Les larmes roulent sur mes joues. La taille de ma mère s’amenuise de plus en plus, pour ne plus devenir qu’un petit point à l’horizon. Je reste là à l’arrière du bateau fixant ce point jusqu’à ce qu’il disparaisse tout à fait de mon champ de vision. Je suis en route pour une nouvelle aventure dont je rêve depuis des mois, mais je suis tout de même angoissé devant l’inconnu.

 

BIOGRAPHIE
Gabriel Osson est né à Port-au-Prince en Haïti et vit à Toronto. Spécialiste en formation et développement organisationnel, il anime des séminaires, donne des conférences et est très impliqué dans la communauté francophone de Toronto. Mais, avant tout, il est écrivain, poète et artiste-peintre. Après un premier recueil de poèmes, Efflorescences, il a publié un récit sur son expérience du chemin de Compostelle, J’ai marché sur les étoiles.

 

FICHE DÉTAILLÉE
Éditeur : Éditions David

Collection : Indociles

Auteur : Gabriel Osson
Originaire de : Port-au-Prince, Haïti
Lieu de résidence : Toronto, Ont.

Genre : Roman
Public cible : Grand public
Pages : 286 p.
Grandeur : 8,7 x 5,5 pouces
ISBN : 978-2-89597-586-1
Prix :
 21,95 $