Les derniers dieux

Les derniers dieux

En librairie le 27 septembre 2018ble-logo
Par Simone Chaput

Genre/Public : Romand adulte / Grand public
Mots-clés : Malédiction, métamorphose homme en femme, mythe grec

c1_les-derniers-dieux_hr
TÉLÉCHARGEMENT

Communiqué de presseCouverture haute résolution
Photo de l’auteure à venir

Je désire recevoir un exemplaire en service de presse 

   
   

RÉSUMÉ
Les derniers dieux est le 9e livre de la romancière et nouvelliste, Simone Chaput. Ce roman retrace l’histoire d’un écrivain et de ses métamorphoses.

Marqué par le merveilleux, il s’agit de la transformation de Thierry Sias en femme, sort jeté par des anciens dieux pour une durée de sept ans, ce qui l’oblige à changer de vie et à découvrir les plaisirs et les souffrances liées à cette nouvelle condition.

Le merveilleux ne frappe pas seulement Thierry, mais d’autres personnages qui gravitent autour de lui. C’est sous ce nouvel angle que les relations professionnelles, amicales et amoureuses vont se transformer. Thierry va entretenir de nouvelles relations, en tant qu’homme devenu femme, devoir se repositionner par rapport aux relations précédentes et voir ses relations à nouveau changer lorsque celui-ci, devenu Thérèse, redevient un homme. Les pages sont ponctuées de la découverte d’un nouveau rapport au corps, aux multiples facettes de la sexualité. C’est d’ailleurs à celle-ci que Thierry révèlera, sur fond de péché originel, les secrets du plaisir charnel qu’il a éprouvé en tant qu’homme et en tant que femme.

 

   

BIOGRAPHIE
photo_simone-chaputSimone Chaput est originaire de Saint-Boniface (Manitoba) où elle a étudié et obtenu son premier diplôme universitaire au Collège universitaire de Saint-Boniface et à l’Université du Manitoba. En 1978, elle termine une maîtrise en littérature à l’Université de Toronto. Elle a fait un stage en littérature/théâtre à l’Université de Londres et a séjourné en France, en Italie et en Grèce. De retour au Manitoba, elle enseigne et commence à écrire. Son premier roman, La Vigne amère, est publié aux Éditions du Blé en 1989 et couronné l’année suivante du prix littéraire La Liberté, renommé depuis le Prix Rue-Deschambault. Son deuxième roman, Un piano dans le noir, également paru aux Éditions du Blé, en 1991, a lui aussi obtenu le prix littéraire La Liberté, en 1992. Ses deux autres romans, Le Coulonneux et La belle ordure ont été respectivement lancés en 1998 et 2010. Elle est aussi l’auteure d’un recueil de nouvelles, Incidents de parcours. En 2014, elle a remporté le prix Champlain et le prix des lecteurs Radio-Canada pour son roman Un vent prodigue chez Léméac Éditeur où parait en 2017 un nouveau roman, Une terrasse en mai. Simone enseigne, à temps partiel, la langue et la littérature françaises à l’Université de Winnipeg.

 

   

FICHE DÉTAILLÉE
Éditeur : Éditions du Blé

Auteure : Simone Chaput
Originaire de : Manitoba

Lieu de résidence : St-Boniface, Man.

Genre : Roman adulte
Public cible : Grand public
Pages : 283 pages, couv. souple 
Grandeur : 5 x 8,5 pouces
ISBN : 978-2-924-378-76-2
Prix :
 21,95 $